Ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans la fabrication de savons maison (SAF)

Posted by | mai 18, 2018 | Savons (SAF) | 2 Comments
Ce-qu-il-faut-savoir-SAF

Si vous souhaitez vous lancer dans la SAF(saponification à froid), sachez qu’il y a plusieurs choses que vous devez savoir.

Pour ma part, j’ai eu la chance d’avoir les conseils avisés de mon maître Yoda de la SAF, Camille du blog Tambouille à la prune. Malgré cela, j’ai tout de même fait plusieurs découvertes par moi-même…

Voici dans cet article toutes les bonnes ou mauvaises surprises dont j’ai pu m’apercevoir en me lançant dans la saponification à froid. J’espère qu’il aidera toutes celles et ceux qui veulent se lancer dans la SAF, sans vraiment savoir à quoi ils doivent s’attendre.

 

Stay focus ! Toujours rester concentré

Malgré l’expérience que j’ai pu acquérir étant donné que je fais de la SAF depuis bientôt 1 an, il m’arrive encore parfois de faire des erreurs d’inattention. Eh oui, ce n’est pas parce qu’on est à sa 30e recette qu’il ne faut pas rester concentré durant toutes les étapes de la recette.

Par exemple, l’oubli d’une des huiles de votre recette rendra votre savon caustique, ce qui signifie que l’ensemble de la soude ne sera pas totalement dissoute. Si cela arrive, le savon part directement à la poubelle ! Dommage !

Autre oubli plus ou moins classique, c’est celui de l’huile essentielle ou la fragrance. Pour vous donner le contexte pour ceux qui ne le savent pas forcément, lors que la saponification, quand la soude est associée avec les huiles, il faut mélanger avec un mixeur ou à la maryse jusqu’à l’apparition de la trace. À ce moment-là, cela signifie que la pâte à savon ne va pas se déphaser. Lorsqu’elle apparaît, il faut rapidement mettre les colorants (mica, ocres…) et les huiles essentielles, car la pâte à savon peut durcir assez vite en fonction de la recette. Au final, dans le feu de l’action, il n’est pas rare d’oublier l’un des éléments les plus importants pour le rendu final, notamment les fragrances ou les huiles essentielles. Dommage quand on veut faire un savon avec une bonne odeur !

 

Le ménage et un tas de vaisselle

Bad news, sachez que savonner peut-être très salissant et nécessiter beaucoup de rangements.

Je m’explique : lorsqu’on savonne, il est préférable d’avoir tous les ingrédients à portée de main, étant donné que la pâte à savon peut durcir très rapidement. Du coup, vous ne pouvez pas vraiment réordonner ce que vous utiliser au fur et à mesure, ce qui fait davantage rangement à la fin de la session.

Ensuite, parlons des choses qui fâchent : la vaisselle. Déjà, vous allez potentiellement utiliser plusieurs récipients, en fonction du nombre de couleurs que vous souhaitez mettre dans votre savon.

Ensuite, sachez que manipuler de la pâte à savon peut être assez compliqué et salissant. Avant que le processus de SAF soit complet (généralement entre 24 à 48h), votre pâte à savon est très grasse. Elle peut également être collante et épaisse, en fonction de vos huiles et/ou si vous l’avez mixé longtemps. Du coup, elle peut être assez difficile à manipuler, et les récipients et ustensiles sont assez difficiles à nettoyer à cause du mélange adipeux et difficile à faire partir.

Sur internet, et en demandent à des amies, j’ai pu me prendre compte qu’il y avait deux écoles :

  • Celles et ceux qui attendent 48h pour nettoyer les récipients, laissant ainsi aux résidus laissés sur les ustensiles le temps d’être saponifié complètement. Le reste de la pâte à savon a alors durci et s’est transformé en savon.
  • Les autres, qui font directement la vaisselle. Pour ma part, je fais partie de cette école-là, étant donné que j’ai un petit appartement, et je ne peux pas me permettre de laisser tout en plan.

 

On ne fait pas forcément des économies

Sachez que ce n’est pas en faisant vos propres savons que vous allez forcément faire des économies, du moins pas au début !

Au départ, acheter tout le matériel engendre des coûts fixes qui peuvent être élevés. Il vous faudra au strict minimum un récipient, une spatule et un mixeur, spécialement dédié à vos savons. Il n’est pas possible d’utiliser directement vos ustensiles de cuisine, car ils seraient « contaminés » par les huiles essentielles qui donnent l’odeur au plastique. Et je ne parle pas du côté dangereux si vos récipients qui ont touché la soude n’étaient pas correctement lavés. En effet, gardez en tête que la soude caustique est un produit dangereux, à utiliser avec beaucoup de précaution.

 

L’effet de surprise

Au début, plusieurs fois, lorsque j’ai démoulé mes savons, je n’ai pas eu le résultat attendu. Parfois, la surprise était bonne… Parfois moins bonne. C’est souvent le cas pour les ocres et micas colorées qui ne rendent parfois pas comme prévu.

Mon expérience : je voulais faire un joli savoir à la rose pour ma sœur… Et du coup, forcément, je voulais que la couleur soit rose. Pas de chance, le Mica groseille d’Aromat’Easy a rendu rouge pétant ! 

Je ne peux tout de même pas dire que ce soit la faute du colorant, car je l’ai utilisé dans une autre recette et celui-ci a rendu rose. En fait, la raison pour laquelle le résultat n’était pas rouge était parce que j’avais ajouté de la cire d’abeille dans mes huiles (3%), et du coup toute ma pâte à savon était jaune. Résultat : Mica rose + pâte à savon jaune = rouge. Bon à savoir pour la prochaine fois !

Au final, le résultat n’est tout de même pas si horrible je trouve.

J’ai également fait une autre expérience en mettant un thé vert matcha dans ma pâte à savon… Je pensais que j’aurais un joli vert, le résultat n’était pas exactement ce à quoi je m’attendais. Le savon était plutôt vert kaki, chocolat. Dommage !

 À chaque savon, je conçois des nouvelles recettes donc évidemment, cela ne m’aide pas vraiment à éviter les surprises. Mais à vrai dire, cela fait aussi partie du game. J’aime beaucoup pouvoir découvrir le résultat final sans forcément savoir à quoi m’apprendre. À chaque savon sa découverte ! 🙂

2 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked.

%d blogueurs aiment cette page :